Aspirer à ce qui est juste

Hello, on se retrouve pour un nouvel article dans lequel j’aimerais aborder le thème de la justice. C’est un thème très riche. C’est la raison pour laquelle je l’aborderai sur deux volumes. Comme vous pouvez le voir, le premier volume est titré « Aspirer à ce qui est juste ». Mon deuxième volume sera titré « Désirer que justice soit faite ».

Je suis issue d’une formation juridique, et je dois avouer que des théories portant sur la justice et l’équité, j’ai dû en assimiler. En termes juridique, je résumerais la justice comme un système mis en place pour protéger à la fois les intérêts de la société, et ceux de chaque personne qui la compose, afin d’assurer un bon ordre social. Malheureusement, nous ne sommes pas en cours de droit 😊, alors je n’irai pas plus loin. Il reste quand même important de préciser que le fonctionnement de nos sociétés actuelles, d’un point de vue juridique est le fruit de l’application de nombreuses pensées et théories élaborées depuis des siècles.

Picture_20170830_181041074

Je reviens au cœur du sujet.

La base de mes deux volumes est l’une des paroles prononcées par Jésus lors du sermon sur la montagne.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés ! (Matthieu 5:6).

Avoir soif et faim de justice. En d’autres termes, désirer le bien. Aspirer à ce que cesse tout ce qui se fait de mal, d’injuste dans ce monde.

Dans la justice on retrouve la notion du bien. Ce qui est perçu comme bon par l’homme, par opposition à ce qui est perçu comme mauvais ou injuste.

On retrouve également la notion d’équité. Cette notion est très présente dans la Bible. Elle consiste à considérer que chaque traitement subi par une personne doit être mérité par cette dernière. Lorsqu’on estime injuste ce qui nous arrive, c’est parce qu’on considère alors qu’on ne le mérite pas. Une autre manière de parler d’équité est de dire qu’on ne moissonne que ce que l’on sème.

Très tôt, nous est inculquée la notion de justice. N’entend t-on pas souvent les enfants, qui estiment avoir été réprimandés injustement, ou ne pas faire l’objet d’un traitement équitable, prononcer cette phrase : »C’est pas juste! » Ils manifestent ainsi leur mécontentement car ils estiment ne pas avoir mérité le traitement qu’ils subissent.

juste

Très tôt, nous apprenons à distinguer le bien du mal, le juste de l’injuste. On entend également souvent dire que le monde est injuste. Car on observe les mauvaises actions des hommes, les inégalités, les conséquences des guerres, le traitement subi par beaucoup de personnes en situation de faiblesse (femmes, enfants…), la famine à certains endroits du monde, le gaspillage alimentaire à d’autres, le racisme, la xénophobie.

Beaucoup renient l’existence de Dieu parce qu’ils se posent la question suivante: « Si Dieu existe, pourquoi y a t’il tant d’injustice dans ce monde? ». Ce Dieu que l’on dit si bon, « Pourquoi ne fait-il pas cesser tout cela? »

Il faut savoir que Dieu a mis en l’homme la possibilité de choisir de faire le bien ou le mal. Dieu est bon et très courtois, il n’obligera jamais l’homme à être bon comme lui. Si l’homme ne choisit pas de faire le bien, rien ni personne ne pourra l’y obliger.

Alors beaucoup, voyant ce qui se fait ici bas, renient l’existence de Dieu. Sans être en accord avec cette attitude, je la comprends, car ces personnes ne parviennent pas à reconnaître la marque du créateur dans la créature. Il n’en demeure pas moins que, si tu es de ces personnes qui refusent d’admettre l’existence de Dieu à cause de tout ce qui se fait de mauvais par les hommes, permets-moi de te dire que tu trompes d’attitude. Permets-moi également de te dire que cette révolte que provoque en toi l’injustice, révèle, en réalité, ton besoin ardent de Jésus-Christ.

Dieu est le premier à être heurté par ce qui se fait de mauvais par les hommes. Ce qu’il désire, c’est de rassasier ta faim de justice, d’altérer ta soif de justice, afin d’agir par toi, et de rendre le monde meilleur et plus juste.

Il t’enseignera premièrement ce qu’est être quelqu’un de juste, car nous devons être le premier reflet de cette justice. Ce serait dommage d’aller faire du bien aux autres et de se retrouver soi-même dans des affaires de mœurs, ou de fraude. Tu apprendras donc premièrement à pratiquer cette justice. Ensuite, il t’enverra vers les plus faibles, vers les pauvres, les plus vulnérables. Il t’inspireras des projets financiers afin que tu puisses être assez riche pour toi et pour aider ton prochain.

Dieu peut faire des choses si grandes au travers de son église que nous sommes. Il nous suffit de marcher dans cette justice. Et pour ceux, qui n’ont pas encore rencontré Jésus, et qui sont révoltés contre l’injustice de ce monde, je vous invite à vous rapprocher de ce Dieu juste et véritable qu’est Jésus-Christ. Car lui seul pourra répondre au besoin de votre cœur.

Que Dieu vous bénisse.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s