Fiancés à Jésus

Hello, toi qui t’arrêtes sur cet article. J’espère que Jésus fait des merveilles dans ta vie et dans ton cœur. J’aimerais, dans ce nouvel article, aborder le sujet des fiançailles avec Jésus-Christ. Lorsqu’on parle de fiançailles, on fait référence au moment où l’homme et la femme qui désirent s’unir par le lien du mariage, se font la promesse d’accomplir ce désir. C’est un moment qui est très souvent entouré de solennités, car c’est également le moment où les deux familles se rencontrent.

Pour ce qui concerne l’église, nous avons été fiancés à Jésus-Christ (1 corinthiens 11:2). Lorsque Jésus est venu frapper à la porte de nos cœurs, Il nous a fait une sorte de demande en mariage. En disant OUI à cette demande, nous avons permis au Saint-Esprit d’entrer dans nos cœurs. Dès lors, a commencé un travail de préparation aux noces de l’agneau.

IMG_2409

Sache que si tu es de ceux et celles qui ont dit OUI à cette demande en mariage, tu as fait le bon choix parce qu’il t’aime comme aucun être humain ne peut t’aimer sur cette terre. Il est allé jusqu’à la souffrance de la croix pour que tu sois épargné de tant de maux, et pour que la souffrance que tu peux endurer à certains moments de ta vie, ne soit pas pour te détruire, mais pour te mener à la révélation de sa gloire. Alors accepte ce travail de préparation qui a été entamé dans ta vie afin de faire de toi cette épouse parée d’or pur, et revêtue de fin lin pur, éclatant, qui représente les œuvres justes des saints.

Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, apocalypse 19: 7.

Nous sommes donc fiancés à Christ, et comme toute fiancée, nous nous préparons à des Noces. Jésus-Christ, l’époux, est déjà prêt pour le Jour des noces. Il attend que  nous, son église, soyons prêts à lui être semblable, afin qu’il puisse dire, comme Adam a dit lorsqu’il a vu Eve: « Voici os de mes os, et chair de ma chair ». Jésus ne vient donc pas chercher n’importe quelle épouse. Mais Il vient chercher une épouse qui s’est préparée afin de lui être semblable ce jour là. Si je ne me prépare pas, je ne serai pas semblable à Christ. Si tu ne te prépares pas, tu ne seras pas semblable à Christ.

L’histoire d’Adam est Eve est vraiment très révélatrice de l’histoire de Christ et son Eglise. On peut voir en elle l’ombre des choses à venir. Adam a été plongé dans un profond sommeil et Il s’est réalisé comme une opération chirurgicale pour prendre Eve de sa côte, et la façonner par la suite. De la même manière, Christ, qui est le second Adam, s’est vu percer le côté lors de sa crucifixion, afin que de son côté, sortent du sang et de l’eau, image de l’église lavée dans le sang de l’agneau, et remplie du saint-esprit. Et comme Adam a reconnu en Eve son semblable, Jesus-Christ reconnaîtra en cette épouse, revêtue d’un vêtement blanc et remplie du fruit de son esprit, son semblable.

Mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau. Jean19: 34.

En disant Oui à Jésus tu lui as donné ton cœur. De la même manière qu’il a dû donner sa vie pour nous avoir, nous avons dû lui donner nos cœurs pour lui appartenir. Dès lors nous sommes entrés dans un processus de sanctification en vue de ces noces. La sanctification est l’ensemble des moyens que Dieu utilise et des principes mis en place pour nous rendre saints. Par exemple le don du saint-esprit est un moyen utilisé par Dieu pour nous rendre saints. Le principe de la semence et de la moisson est un principe mis en place par Dieu pour nous rendre saints. Il existe dans la foi chrétienne une pluralité de principes et de moyens visant à nous rendre saints et à faire de nous cette épouse sans tâche.

Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. 1 Thessaloniciens 4:7

Le terme « saint » vient du mot hébreux « Qodesh » qui signifie mis à part, consacré, séparé. Dans la pensée de Dieu nous avons premièrement été mis à part, ou encore séparés. Dieu avait une pensée particulière pour nos vies, faire de nous l’épouse de son fils unique Jesus-Christ. Et c’est cette pensée qui nous a attirés devant son trône. Deuxièmement, la mise en oeuvre de cette pensée a commencé par la naissance d’une intimité entre Jésus-Christ, et nous, sachant que le but de cette intimité est de nous préparer aux noces de l’agneau. Etant consacrés à Dieu, nous pouvons vivre cette relation profonde, intérieure avec son fils Jésus. Et c’est dans cette relation que Dieu nous sépare progressivement de ce qui nous éloigne de lui, afin de nous rapprocher de lui. Dans cette intimité nous pouvons l’entendre, nous pouvons le comprendre, et nous pouvons appliquer ce qu’il nous demande afin d’être sanctifié par lui, et de revêtir la robe sans tâche de l’épouse. Ce n’est pas le fait d’aller dans une église, de sévir dans un département, ou de faire des œuvres de charité qui te fera revêtir la robe de l’épouse. Ces choses là sont importantes, et concourent à un équilibre dans la marche, mais en aucun cas elles ne doivent être prioritaires, car c’est la profondeur de ton intimité, et ton obéissance au Saint-Esprit qui te pareront pour les noces.

C’est pourquoi je te conseille vivement, si tu viens de donner ta vie à jésus, de construire avec lui une intimité solide et inébranlable. C’est la première chose que tu dois rechercher. En faisant cela, tu permettras au saint-esprit de te débarrasser progressivement de tout ce qui limite sa présence dans ta vie. Tu apprendras la soumission à Dieu, car lorsqu’il pointera du doigt un péché dans ton cœur, tu obéiras tel un enfant sage et obéissant, en lui réclamant la force et la joie nécessaire. C’est ainsi qu’il pourra davantage te guider dans des œuvres parfaites en Christ. Tu passeras ainsi du bon à l’agréable, puis au parfait (Romains 12:2).

F5232679-E939-478B-8424-4AAC584CD273

Pour ma part, je suis au stade de l’agréable. atteindre le stade du parfait se traduira par le fait d’être pleinement dans mon ministère, en plus d’être une mère et une épouse épanouie, afin d’influencer beaucoup de vies. Et toi? à quel stade de ta marche es-tu? Qu’est-ce que tu dois encore céder à Christ? Quel sont les défis que tu aimerais relever avec ton Dieu? Il est important de se poser et d’observer l’état de sa marche avec le Seigneur. C’est ce que je fais en ce moment et c’est pour cette raison que je suis en mesure de le partager. Il est vrai que quand on arrive au stade où on est pleinement en mesure de porter du fruit en tout temps à la fois dans son cœur, et avec ses dons et ses talents, tout n’est pas parfait. Mais ce stade démontre qu’on a fait du chemin avec Christ, que notre cœur a été façonné dans son intimité, et qu’on l’a reconnu dans nos voies. A ce stade nous pouvons également être des modèles pour d’autres. C’est pour cette raison que je parle de perfection, et ce bien que la véritable perfection ne se trouve qu’au ciel. La perfection sur la terre s’acquiert dans cette dimension de modèle, ce degré d’influence que nous atteignons. Je t’exhorte donc à te poser les bonnes questions afin d’examiner ta progression en Christ. Nous devons aspirer à devenir des modèles qui vont influencer d’autres cœurs à la recherche de la gloire de Jésus.

Si comme moi tu as dit OUI à Jésus, prépare-toi aux noces de l’agneau. Sois cette fiancée qui a reçu la promesse et se prépare à son accomplissement en se parant d’œuvres parfaites. Car qu’est-ce qui prouve que tu as vraiment reçu la promesse, si ce n’est ta préparation à son accomplissement? Lorsque je prends mon exemple, j’ai reçu la promesse de servir Jésus dans un ministère de la parole. Aujourd’hui je me prépare à ce ministère au travers de mon blog, de ma foi, et de mon intimité avec Dieu, et de mon servie dans l’église, car je sais qu’en faisant ainsi, le moment favorable, je serai trouvée prête à être élevée par Jésus. Si je ne me prépare pas, comment pourrai-je être trouvée prête? Cela est impossible. Il en est de même pour la promesse d’assister aux noces de l’agneau. Si tu ne te prépare pas, tu n’y assisteras pas. Si je ne me prépare pas, je n’y assisterai pas.

Le serviteur qui, ayant connu la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas agi selon sa volonté, sera battu d’un grand nombre de coups. Luc 12:47.

Je nous exhorte donc à nous parer d’œuvres justes, d’œuvres parfaites qui découlent de cette relation profonde avec notre fiancé, notre époux.

Que Dieu nous bénisse.

Magaly

 

 

 

 

 

2 réflexions sur « Fiancés à Jésus »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s