Entendre et écouter

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. (Éphésiens 4: 20-24)

Bonjour ou bonsoir, on se retrouve pour un nouvel article au travers duquel j’aimerais parler de la différence qui existe entre entendre Dieu et écouter Dieu. Je me suis penchée sur les différentes définitions données à ces deux termes, et j’ai pu constater que le dictionnaire Larousse en fait des synonymes. Sans vouloir contester cela, j’estime que le sens profond de ces deux termes n’est pas le même. On peut entendre sans écouter, mais il est impossible d’écouter sans entendre. Dans l’écoute il y a une autre notion qui entre toujours en compte, c’est l’attention. Pourtant, il est possible d’entendre sans être attentif. Je n’oblige personne à être d’accord avec ce que je viens d’écrire. J’écris juste ce que je pense.

On peut également retrouver, dans le domaine de la foi, cette particularité de l’écoute par rapport à l’audition. On entend la parole avec les oreilles mais on l’écoute avec le cœur. Dans écouter il y a entendre mais Il y a aussi garder et appliquer. C’est pourquoi l’apôtre Paul dit aux Éphésiens qu’en plus d’avoir entendu Christ, ils ont également été instruits à se dépouiller du vieil homme qui pense comme le monde voudrait qu’il pense, et par conséquent, se corrompt par des convoitises trompeuses . En résumé:

entendre + être instruit à se dépouiller = entendre + garder + appliquer = écouter

Pour pouvoir écouter, Il faut être intime, car quand Dieu parle, Il dépose sa parole dans nos cœurs. Ce qu’il attend en retour, est qu’on garde le dépôt. Or pour garder ce dépôt, il faut être intime avec Dieu. C’est cette intimité qui fait la différence entre ceux qui entendent Dieu, et ceux qui l’écoutent. Ou encore, entre ceux qui adorent Dieu, et ceux qui ne l’adorent pas.  Dans les églises, tout le monde entend Dieu, mais peu de personnes l’écoutent.

Israël entendait Dieu continuellement, mais ne l’a pas écouté. Dans le psaume 81, le psalmiste chante une complainte au sujet d’Israël. Au travers de sa bouche, le saint-esprit exprime le regret de qu’éprouve le Seigneur de voir le peuple qu’il a aimé donner si peu d’importance à ses paroles, ses directives et ses commandements (en lien, le texte du psaume: http://www.sourcedevie.com/lire-la-bible-psaumes-81-13-version-LSG.htm#ret).

Oh ! si mon peuple m’écoutait, Si Israël marchait dans mes voies ! (Psaume 81: 13)

Beaucoup de bénédictions et de faveurs dont nous jouissons résultent de l’écoute du Seigneur. Beaucoup de maux et de douleurs sont la conséquence de l’inattention de notre cœur. Pour être en capacité d’écouter Dieu, il faut rechercher à comprendre son langage. Dès le moment où nous avons donné nos vies à Jésus, il a commencé à nous parler. Je dirais même que c’est sa parole qui nous a attiré à lui. Mais le langage de Dieu n’est pas le langage des hommes. Dieu nous parle parce qu’il est notre berger, et qu’il veut nous montrer le chemin à suivre pour garder notre salut. La bible nous dit qu’il nous parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre. Ce peut-être par une circonstance, un évènements, une impossibilité, un songe, une vision une prophetie, et j’en passe. La première chose à faire lorsque nous recevons une parole de Dieu est d’aller dans son intimité car derrière une parole de Dieu, se cache toute une réalité spirituelle q’il nous faut saisir. C’est pourquoi il est nécessaire d’aller d’abord dans son intimité.

Très souvent on entend la parole, mais est-ce que cette parole pénètre dans nos cœurs? Est-ce qu’elle transforme notre intelligence? Pour écouter, Il faut ouvrir son cœur dans l’intimité du Seigneur. Ouvrir son cœur signifie le mettre à nu devant Jésus. Mettre son cœur à nu devant Jésus signifie accepter qu’il retire ce qui nous empêche de porter du fruit afin que la bonne semence germe.

le premier des commandements donné par Dieu à Israël est celui d’écouter.

Un des scribes, qui les avait entendus discuter, sachant que Jésus avait bien répondu aux sadducéens, s’approcha, et lui demanda : Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus répondit : Voici le premier : Écoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur ; et : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.

La première chose que Dieu demande à Israël est de l’écouter. Entendre est la première étape de l’écoute. La seconde est la foi, la troisième est la démonstration de cette foi, car la foi sans les œuvres est morte.

La foi vient de ce qu’on entend. On entend premièrement, ensuite on a foi. En d’autres termes, on croit dans ce qu’on entend. Enfin, on manifeste cette foi par nos œuvres, et tout cela démontre que nous avons écouté.

Dieu reprochait très souvent à Israël de ne pas vouloir l’écouter. La conséquence de cette écoute aurait été la guérison de leur cœurs . C’est dans le but de cette guérison que le cœur doit être mis à nu.

Je donnerai une définition courte et claire de la guérison du cœur . La guérison du cœur, c’est le changement de mentalité ou changement de pensée. En nous créant, Dieu a fait en sorte que le corps, l’âme, et la pensée qui nous composent soient étroitement liés. Je me focaliserai particulièrement sur le lien qui existe entre la pensée et l’âme. Au psaume 42, verset 6 à 11 (en lien http://www.sourcedevie.com/lire-la-bible-psaumes-42-6-version-LSG.htm#ret),  le psalmiste nous montre qu’il a compris le pouvoir qu’il a de fortifier son âme abattue par ses paroles, paroles qui sont nées dans sa pensée. Dieu à donné à tout homme le pouvoir de contrôler ses émotions, de rendre sa pensée maîtresse de son âme. Le problème est que la pensée du monde nous pousse à nous laisser dominer par nos penchants naturels. La mentalité du monde est également incapable de solutionner en nous tous les dégâts causés à notre âme par les mauvaises expériences, les drames, les déceptions. Seul le saint-esprit, qui nous communique la pensée de Dieu, le peut.

Ce que le saint-esprit produit Premièrement en nous, lorsque nous entendons la parole de Dieu, est donc le renouvellement de notre pensée. Il nous donne la pensée de Dieu afin que cette pensée en nous dirige notre âme vers l’adoration.

Je prends l’exemple du prophète Elie (1 roi 19, en lien: http://www.sourcedevie.com/lire-la-bible-1rois-19.htm). Dans ce passage, Jézabel, furieuse qu’Elie ait tué tous les prophètes de baal, envoie des messagers vers lui. A l’annonce de sa menace, l’attitude d’Elie change, car il ne s’est pas contenté d’entendre, mais Il a écouté cette menace en mettant sa foi en elle. le résultat est une attitude de peur, de dépression, et une baisse dans l’estime de soi qui l’a conduit dans le désert.

Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s’assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant : C’est assez ! Maintenant, Éternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères. (1 rois 19: 4)

Il aurait pu entendre et rejeter, entendre et contester, mais Il a entendu et écouté (ou encore reçu). Pour qu’il soit guéri de cette peur et cette dépression qu’avaient causé en lui cette parole, il a fallu que Dieu l’attire premièrement sur la montagne, pour ensuite lui communiquer sa pensée, afin qu’il mette foi en elle et l’applique. Le désert est un lieu aride, hostile, et sans vie. Si Elie était resté dans le désert, il aurait été tué. Mais heureusement que dans le désert il a pu recevoir le secours d’un ange, et manger la nourriture qui lui permettrait d’aller à la montagne. Pendant que j’écris, je me rends compte que ce passage est très prophétique. Je veux dire à une personne que dans ton désert, le secours de l’ange ne manquera pas. Ne t’endors pas dans le désert, mais cherche la nourriture spirituelle qui te permettra d’aller jusqu’à la montagne. La Montagne est le lieu de la révélation. C’est le lieu où l’intimité avec ton Dieu est si grande, qu’il ne te parle plus par le tremblement de terre ou par le feu, mais il te parle par un murmure doux et léger. en tant qu’Hommes, nous ne murmurons pas à l’oreille de n’importe qui. Quand on murmure (ou chuchote) à l’oreille de quelqu’un, c’est qu’on a vraiment une relation de complicité avec elle. C’est la même chose pour Dieu, il ne murmure pas à l’oreille de n’importe qui. Soyons de ceux-là ou celles-là à l’oreille de qui Dieu murmure. Nous pourrons, comme Elie après avoir reçu les paroles de Dieu, recevoir la parole révélée et accomplir notre ministère pour Dieu sans crainte, pour la gloire de son Nom. Je t’exhorte donc à marcher dans ton désert, à marcher pour trouver le chemin qui te mène vers la Montagne d’Horeb. Tu me demanderas sans doute comment marche t-on? En demeurant dans l’intimité, en obéissant à Dieu, et en veillant à éprouver tout enseignement, et toute parole qu’on reçoit.

Tout ce qui a été écrit précédemment nous révèle une deuxième définition à la guérison. Elle est le processus qui te permet d’être pleinement ce que Dieu veut faire de toi.

Ecouter ne se résume donc pas qu’à écouter ce que dit la Bible, mais c’est aussi écouter la parole de Dieu révélée pour ta vie, c’est écouter les promesses que Dieu te fait car elles sont aussi importantes que la bible.

J’exhorte toute personne qui a du mal avec un péché quelconque (fornication, tristesse, manque de pardon…) à s’approcher de Dieu dans l’intimité afin de l’écouter (comme je l’ai expliqué). En effet, ces faiblesses de l’âme qui deviennent facilement des péchés sont comme des endroits de ton âme qui sont déserts, car ils n’expérimentent pas la vie de Dieu. Une fois que tu auras appris à écouter Dieu pour avoir la pensée renouvelée, tu verras que son Saint-Esprit se chargera du reste. Réalise quelle victoire tu as sur péché, et combien son saint-esprit dans ton cœur est puissant pour t’en préserver. Réalise ce que tu es en jésus. Réalise ce qu’il a fait de toi. Si tu n’y arrives pas, demande à Dieu des paroles claires, des prophéties, afin de que tu puisses baser ta foi sur une parole révélée. Notre Dieu est si grand. Il nous a donné toutes les armes pour y arriver. C’est pourquoi quand Satan te ment en te disant que tu n’arriveras pas à aimer ton Dieu jusqu’au bout, proclame ses promesses, et par dessus-tout, soupire après son intimité, car en faisant ainsi, tu te mets en marche, et tu aboutiras sans nul doute à la montagne de la révélation.

 

2 réflexions sur « Entendre et écouter »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s