La révélation du père

Alors que nous avons récemment célébré la fête des pères, j’aimerais consacrer cet article à la révélation du père. En tant qu’enfants de Dieu, nous avons dans les cieux, un père merveilleux et parfait. Il nous a tant aimés qu’il a donné Jésus à la croix pour que nous soyons adoptés par lui; et aujourd’hui, nous pouvons nous approcher de lui, non pas comme du Dieu éloigné et incompréhensible qui nous est présenté par les religions en général, mais comme de notre père, qui nous connait, nous apprend à le connaître, et nous rend capables de posséder tout ce qu’il a à nous donner.

Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de son nom. (1 Jean 2: 12-14)

Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. (1 Jean 2:13)

Lorsqu’on naît de nouveau (ou recevons le saint-esprit dans nos cœurs), nous sommes comme de petits enfants qui sont recueillis par un papa infiniment bon et bienveillant.  La révélation du père est la première révélation que nous recevons. Elle est le socle de notre vie chrétienne, et la perdre aurait pour conséquence une confusion dans nos repères.

En ce qui me concerne, me savoir adoptée par le Père qui est dans les cieux, et qui est tout-puissant, a été pour moi quelque chose de merveilleux. J’ai cru dans cette parole qui nous disait de nous approcher de Dieu comme des petits enfants afin que le royaume des cieux nous appartienne, et c’est ce que j’ai fait. Je me souviens même que je voulais tellement être cette petite fille auprès de mon père qu’avant d’aller me coucher, il m’arrivait de dire « bonne nuit papa » à Dieu, comme je le faisais quand j’étais petite avec mon papa. Quand j’y repense, je trouve ça à la fois mignon et magnifique cette manière dont le saint-esprit oeuvre dans nos cœurs lorsqu’ils sont sincèrement ouverts à notre créateur. C’est pourquoi, si tu es orphelin de père ou de mère, ou encore que l’un ou l’autre t’a abandonné , sache que le Dieu très haut t’adopte comme son fils ou sa fille, et qu’il saura t’aimer comme un père ou une mère sur cette terre n’aurait jamais pu t’aimer.

Mon papa était très affectueux quand j’étais petite (il l’est encore aujourd’hui, mais d’une autre manière). Il me prenait sur ses genoux pour conduire sa voiture avec moi quand on revenait d’une ballade, il me disait toujours que j’étais jolie quand je venais de me faire coiffer, il m’achetait des bijoux ou du maquillage pour enfants, du coup, je n’ai pas eu de mal à m’approcher de ce papa dans les cieux. Il me disait qu’il m’aimait bien plus que mon père ne pouvait m’aimer alors je me suis mise à le chercher pour le connaître davantage. 

Je subissais beaucoup l’oppression des esprits méchants, alors m’approcher de mon père me permettait également d’avoir l’assurance que rien ne m’arriverait. Il était celui qui me protégeait, et me délivrait. Il me faisait également de belles promesses, alors je savais que mon avenir et mes rêves étaient entre ses mains.

Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai point. ( Esaie 49: 15)

La relation père/fils est basée sur la confiance. Elle est la première relation qui se construit avec Dieu, et elle aura une influence sur toutes les autres relations qui devrons se développer par la suite avec le Seigneur (époux/épouse, serviteur/maître, père/créateur, ami/ami). pour cette raison, il est important d’être enraciné dans cette révélation. En d’autres termes, il est important que cette révélation ne soit pas superficielle, mais qu’elle soit profondément enracinée dans nos cœurs et notre intelligence.

Pour être enraciné dans la révélation du père, il est nécessaire de connaître, et de vivre certains principes que je vais énumérer. Ce sont des principes de vie, qui doivent nous suivre tout au long de notre évolution, car il est impossible de savoir où l’on va, lorsque l’on ne sait pas d’où l’on vient. la relation père/fils ou père/fille est donc la racine, l’origine de la marche chrétienne. je précise également que cette liste n’est pas exhaustive.

Premier principe: Le père est celui qui tient la main de son enfant pour le conduire là où il l’emmène. On retrouve aussi cette idée dans l’image du berger avec ses brebis. Dès le moment où tu lui donnes ta vie, le père te tient la main pour te conduire dans la destinée glorieuse qu’il a pour toi. C’est la raison pour laquelle il est important de réellement lui abandonner sa vie tout en décidant de rechercher sincèrement les directives de son saint-esprit.

Deuxième principe: le père est celui qui pourvoit à tous nos besoins, et qui nous donne même bien au-delà de ce que nous demandons, car il est venu pour que ses brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance (Jean 10:10). Pour vivre cette parole, je croix qu’il est nécessaire de respecter certaines lois du royaume des cieux comme celle de la semence et de la moisson, ou encore celle du contentement. J’ai un petit témoignage à ce sujet, je travaille dans un quartier où il y a pas mal d’SDF, et à force de passer tous les jours à côté de la tente de l’un d’eux, une réelle empathie est née dans mon cœur. je ne pouvais pas terminer mon contrat sans avoir fait un geste pour ce monsieur que je voyais sous le froid, la pluie, ou le soleil dans cette minuscule tente à la merci de tout danger. J’ai alors décidé de lui donner une somme assez conséquente. C’était un sacrifice pour moi car j’aurais bien pu m’acheter une paire de chaussure avec cet argent, et pas n’importe laquelle, mais je sentais que c’était le saint-esprit qui me poussait à le faire. En retour, ce mois, j’ai vu une somme à peu près égale à la somme que je lui avais donnée arriver sur mon compte en banque. J’ai du mal à tracer l’origine de cette somme, mais quoi qu’il en soit, je ne m’attendais pas à la recevoir. La loi de la semence et de la moisson a agi. Quiconque donne au pauvre, prête à l’Éternel. Je découvre de plus en plus qu’en servant le Seigneur avec mon argent, il me rendra bien plus riche que ce que je peux imaginer.

Troisième principe: le père veut voir ses enfants grandir et devenir à leur tour des pères et des mères (sachant que dans le royaume des cieux, même quand on devient un père ou une mère, on reste cette brebis qui suit le bon berger. ça s’appelle être conduit par le saint-esprit). Quel père aimerait voir son fils éternellement enfant et incapable de gérer ses bien si il en a, ou de se voir confier des responsabilités? je pense que ça n’existe pas. Le rôle du père Éternel, et des pères dans la foi, est d’accompagner les enfants jusqu’à l’âge adulte (spirituellement parlant), pour les rendre capables de gérer les richesses qu’ils leur confient.

Or, aussi longtemps que l’héritier est enfant, je dis qu’il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout. (Galates 4:1)

C’est pourquoi rétrograder n’est pas une évolution d’enfant de Dieu. Un enfant de Dieu doit grandir et passer d’un état d’enfant, à un état de jeune, pour enfin accéder à un état de père. J’ai moi-même été rétrograde dans ma marche, et je peux vous dire que je me suis vue passer à côté de nombreuses bénédictions car je ne pouvais tout simplement pas les recevoir.

Quatrième principe: Le père ne nous donne pas des fardeaux trop lourds à porter. Si Jésus a dit que son fardeau est léger, ce n’est pas pour que les fardeaux que nous portons soient lourds. je le dis car j’ai vu certains chrétiens se plaindre et dire que ce qu’ils vivaient, ou ce que Dieu leur demandait était difficile à supporter. Ce genre de parole s’explique de deux manières: soit on n’a pas saisi que Dieu est capable de nous donner la provision du saint-esprit nécessaire pour affronter notre situation ou obéir à sa volonté, soit on n’a pas saisi ce que Dieu nous a demandé. Je prends l’exemple de mon père dans la foi qui est l’apôtre Shora KUETU. Je l’entendais parfois dire qu’il aurait mieux aimé s’asseoir à écouter la parole de dieu comme nous plutôt que de se tenir devant la Chaire. Il disait aussi que son fardeau de dénonciation n’était pas facile à porter car il n’avait pas d’ami pasteur. moi je crois juste que ce n’était pas ce que Dieu lui avait demandé. la preuve est que ça finissait pas porter de mauvais fruits dans les cœurs de ses enfants dans la foi. Dieu a été bon pour moi car j’ai quitté cette oeuvre sans trop de dégâts dans mon cœur.

Cinquième principe: Le père ne fait pas des choses incompréhensibles pour nous. Très souvent, il nous annonce à l’avance ce qui va arriver, et lorsqu’il ne le fait pas, il nous demande de ne pas être troublés, mais de mettre notre foi dans sa parole. Il est donc toujours nécessaire de chercher, avec l’aide du saint-esprit, une explication conforme à la bible de ce qui nous arrive. ça nous fait gagner du temps et au moins, on sait pourquoi on est dans cette situation. Est-ce que Dieu veut me faire aller de l’autre bord? Est-ce qu’il veut me retirer d’une voie qui ne correspondait pas à son plan parfait pour ma vie? etc…

Sixième principe: Le père est miséricordieux envers ses fils. Nous avons l’exemple de la parabole du fils Prodigue (Luc 15:11-32). Comme a dit le pasteur jelil do Rego, « le père ne peut juger ses fils comme il jugerait des mercenaires », car le mercenaire travaille uniquement pour un salaire, tandis qu’au fils, tous les biens du père appartiennent. Mais ça ne signifie pas que nous devons garder un cœur méchant et fermé au saint-esprit tout en pensant que nous resterons fils de Dieu. Nous ne serons pas fils de Dieu, mais fils du diable, car comme pouvait dire jésus aux pharisiens il est fils de Dieu car il fait la volonté de son père, tandis qu’eux, sont fils du Diable car ils font la volonté de leur père qui est menteur et père du mensonge.

Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. Jean 8: 44

Septième principe: Le père protège ses enfants. nous vivons des moments assez difficiles en Europe à cause de la menace terroriste et j’aimerais que les enfants de Dieu ne soient pas troublés. Il règne une atmosphère de peur. Même moi, lorsque je prend le métro et qu’il s’arrête de manière inattendue dans un tunel, je pense à une bombe qui pourrait exploser. Lorsque j’ai ce genre de pensée, je prend tout de suite autorité, et déclare des paroles du type « Je paralyse toute action terroriste au nom de jésus », ou encore « Toute arme forgée contre les voyageurs est sans effet », et rien ne m’arrive. je peux donc sortir tranquille de ma maison car je sais premièrement que mon père me protège, deuxièmement que j’ai reçu le pouvoir de lier les choses sur la terre afin qu’elle soient liées dans les cieux, et vive versa. Mais à ce stade, c’est la révélation de l’épouse qui se manifeste car au père, on demande, alors que l’épouse commande. J’évoque cela car j’ai rencontré une chrétienne qui avait peur de sortir et rentrer chez elle le dimanche soir car elle avait peur des attaques terroristes. Malheureusement, elle n’avait pas saisi sa position de fille, encore moins celle d’épouse.

Comme j’ai dit plus haut, cette liste n’est pas limitative. J’ai cité sept principes car j’aime beaucoup ce chiffre en ce moment. Le plus important étant d’être enraciné dans ces choses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s