PLUS DE TOI

Brille où que tu sois car Jésus vit en toi

Les chrétiens sont des passionnés et non des extrémistes.

Nous sommes témoins d’une montée en puissance de l’extrémisme islamique. Aux quatre coins du monde sont perpétrés des attentats dans le but détruire l’homme que Jésus a tant aimé, et pour qui il est allé endurer la croix. ça me fait mal au cœur quand je le réalise. Jésus nous aime tant, et fait tant pour nous sauver. Mais en une fraction de seconde, l’homme réussit à ôter à son prochain la vie que Dieu lui a donnée.

Tout ça à cause d’Adam qui a soumis la création à la vanité en manquant à son objectif.

Car la création a été soumise à la vanité, -non de son gré, mais à cause de celui qui l’y a soumise, avec l’espérance qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. (Romains 8: 20-21)

En tant qu’enfants de Dieu, nous sommes témoins d’une gloire, celle de Jésus, car elle s’est manifestée dans nos vies. Nous vivons également une liberté. La liberté de ne pas faire le mal, de faire ce qui est juste aux yeux de notre créateur. Et cette liberté nous l’avons reçue lorsque le saint-esprit est venu habiter dans nos cœurs, car à ce moment, il nous a rendus libres du péché et de ses conséquences.

Adam, en manquant à son objectif qui était celui de garder le jardin, et de ne pas manger l’arbre du bien et du mal, a soumis la création toute entière à la vanité, au péché. Il a, par sa désobéissance, cédé à Satan ce que Dieu lui avait donné, la domination sur toute la terre.

Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. (Genèse 1:28)

Adam avait le pouvoir de s’assujettir la terre entière, mais n’ayant pas réalisé quelle était son identité de mari, ni son identité de serviteur de Dieu, il écouta sa femme qui, séduite par satan, le fit pécher. (je précise que cela ne veut pas dire que le mari ne doit jamais écouter sa femme).

la conséquence de tout cela est:

Le diable, l’ayant élevé, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre, et lui dit : Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été donnée, et je la donne à qui je veux. (Luc 4: 6)

Le règne sur la terre a été donné à Satan, qui a aussi reçu la domination sur l’homme. Pour cette raison, il anime les cœurs et pousse les hommes à commettre ces actes ignobles.

C’est pourquoi, en tant que chrétiens, nous devons réaliser que manquer aux objectifs que Dieu nous donne, et ne pas accomplir notre destinée en christ, a de lourdes conséquences, non seulement sur nos vie, mais sur les vies qui doivent être bénies au travers de nos vies.

Après avoir évoqué brièvement la racine de nos maux, je reviens au sujet principal de mon partage.

Quand j’ai donné ma vie à jésus, on me traitait souvent d’extrémiste. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de faire ce partage. On me disait qu’il fallait un juste milieu parce que je parlais tout le temps de Jésus, et que j’allais souvent à l’église. En soi, cette idée n’est pas fausse et je pense qu’il faut être un chrétien équilibré, mais parler souvent de Jésus ou ramener toute chose à la parole de Dieu ne signifie pas que nous sommes des chrétiens déséquilibrés. cet équilibre se manifeste plutôt au travers d’une sagesse dans ses choix, son application de la parole, et sa compréhension de certaines choses.

Il n’en demeure pas moins qu’il faut  reconnaître que la parole de Dieu est extrême.

lorsque Jésus nous dit de couper notre main droite ou d’arracher notre œil droit si jamais ce sont des occasions de chute pour nous, c’est extrême, et bien que ça ne doive pas être interprété au pied de la lettre, ça décrit la violence avec la quelle nous devons nous garder du péché. (Matthieu 5:30).

Lorsque l’apôtre Jean dit : “N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui;” (1 Jean 2:15), cela est extrême, et peut nous amener à être incompris lorsque nous disons que nous n’allons pas en boîte de nuit comme tout le monde, que nous n’avons pas de copain et préférons rester célibataire jusqu’à notre mariage, que c’est Dieu qui nous donne une femme ou un mari, et que du coup nous préférons nous attendre à ses directives. Cela suscite de l’incompréhension parce que nous ne procédons pas comme le commun des mortels.

lorsqu’on dit qu’un chrétien ne se marie pas avec un non chrétien excepté si ce non chrétien rencontre jésus et lui donne sa vie avant d’entrer dans le lien du mariage, et que le chrétien est sûr (par le saint-esprit), que cette personne est son mari ou sa femme, nous passons pour des personnes fermées d’esprit.

On peut facilement nous traiter d’extrémistes et cela n’est pas faux, dans un sens, puisque nous défendons des positions radicales.

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’en tant que chrétiens, nous avons donné nos vies à jésus. Il devient donc notre raison de vivre. sans lui, nous reconnaissons que nous ne pouvons ni être heureux, ni être épanouis, ni vivre. Et lorsque nous avons réellement foi dans l’abondance qu’il est venu donner à ses brebis que nous sommes, autant spirituelle que matérielle, nous pouvons être des témoignages de son amour et de sa bonté. Car je crois qu’il a des projets de paix et de bonheur pour chacun, et que lorsque nous y entrons et y demeurons, nous vivons ses exploits, et pouvons pleinement recevoir et donner son amour.

le message de l’évangile est un message d’amour. En ayant ces positions parfois extrêmes, nous ne voulons pas montrer que nous sommes meilleurs que les autres (et nous ne devons pas avoir en nous cette pensée), mais nous voulons dire au monde que nous avons rencontré celui qui nous a tant aimé qu’il a donné sa vie pour nous libérer des souffrances qu’endure la création.

Jésus-Christ, par son amour et sa puissance, a saisi nos cœurs. Il est devenu notre passion, et, comme tout passionné, nous désirons partager notre passion avec les autres. J’ai une collègue de travail, qui est aussi une amie, qui est passionnée de tricot. Elle a tout les jours un sac rempli de matériel pour tricot et de laine. Elle ne peut pas s’en passer car ça la détend, et l’aide à voir le temps passer plus vite dans le train. Elle réalise de jolies choses, et sa passion ne passe pas inaperçue car chaque fois que tu la vois, elle a son matériel de tricot avec elle. C’est comme cela que nous marchons également en tant que passionnés de Christ. Sa présence nous fait du bien, alors on la témoigne par notre assurance, notre paix en tout temps, notre humilité, notre joie, notre pardon, notre douceur, notre intégrité, et j’en passe. C’est le meilleur témoignage que nous pouvons rendre de Jésus et qui nous différenciera justement de ces extrémistes qui désirent imposer des règles et ne témoignent rien d’autre qu’une haine de l’être humain.

Pour ce qui nous concerne, ces règles n’ont nul autre but que celui de nous permettre de garder la présence du saint-esprit dans nos cœurs, car c’est cette présence qui nous permet de rendre témoignage, et cette présence ne peut cohabiter avec certaines pratiques.

En réalité, les personnes les plus à même d’attester notre témoignage sont les personnes qui sont le plus proches de nous (famille, famille en christ, collègues, etc…), celles avec qui nous passons le plus de temps. Ce n’est pas mauvais d’aller crier dans les transports en communs, d’aller accoster des gens dans la rue, ou encore de distribuer des vivres aux SDF, mais je crois que cela n’a aucune valeur lorsque nous ne témoignons pas cet amour décrit à 1 corinthiens 13 à ceux qui nous sont proches. Nous ne sommes pas plus obéissant en le faisant et nous ne nous différencions en rien de ces extrémistes qui ne cherchent qu’à faire adhérer les gens à une doctrine en leur parlant d’un paradis avec des vierges comme récompense. D’ailleurs, ça arrange bien les hommes, mais comment feront les femmes? (bref, je ne veux pas m’attarder sur ce débat, mais je sais une chose, c’est que le Dieu que J’invoque, ne fait point acception de personne. En d’autres termes, il ne juge pas les humains en fonction de leur sexe).

Gardons-nous d’adhérer à une doctrine chrétienne sans avoir saisi le but de l’évangile dans nos vies. Gardons-nous d’être des religieux, car la méchanceté de nos cœurs sera dévoilée. Soyons des chrétiens passionnés de Jésus, c’est ainsi que son amour pour l’Homme sera manifesté.

Le Seigneur dit : Quand ce peuple s’approche de moi, Il m’honore de la bouche et des lèvres ; Mais son cœur est éloigné de moi, Et la crainte qu’il a de moi N’est qu’un précepte de tradition humaine. (Esaie 29:13)

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.