PLUS DE TOI

Brille où que tu sois car Jésus vit en toi

Lot, un homme sans promesse.

Je me consacre actuellement à la lecture du premier livre de la bible (Genèse) et cela m’a conduit à comprendre davantage le personnage de Lot.

J’ai été enseignée sur ce personnage par un pasteur mais cet enseignement était plutôt centré sur le moment de la séparation de Lot et Abraham et les conséquences que cet événement avait eu sur la marche d’Abraham avec le Seigneur, notamment au regard de la promesse qu’Abraham avait reçue.

Cet article sera plus plutôt centré sur la compréhension que j’ai pu acquérir de ce personnage au travers de ma lecture.

J’aimerais premièrement préciser qu’une promesse est une vision car elle permet de voir dans un avenir plus ou moins lointain.

Lot est le neveu d’Abraham. Il vit avec lui et Sara (femme d’Abraham) à Charan lorsque le Seigneur dit à Abraham de quitter ce lieu pour recevoir en possession le pays qu’il lui montrera. Abraham est donc celui qui a reçu la promesse. Lot n’a fait que le suivre dans son parcours. Il y a déjà à ce niveau un problème car Lot s’engage dans un parcours pour lequel il n’a reçu aucune vision. En d’autres termes, il suit Abraham sans vraiment savoir le but de ces déplacements, et dans l’hypothèse où il avait connu l’existence de la promesse faite à Abraham, il ne l’a pas faite sienne puisque celà n’a pas produit en lui les mêmes effets que ceux produits en Abraham.

En effet, cette promesse a produit en Abraham une dépendance vis à vis du Seigneur. Il ne cessait, pendant son voyage, de rechercher des directives du Seigneur en construisant des autels pour invoquer son nom. Mais ce n’était pas le cas de Lot puisque la bible ne nous dit rien concernant sa relation avec DIEU. Ce qui confirme cela est le moment de la séparation de Lot et Abraham car lorsque le choix d’un lieux d’habitation lui est donné, Lot se dirige vers une terre qui ne lui est pas propice. Alors qu’Abraham a reçu une promesse ayant produit en lui cette relation avec Dieu, Lot n’a reçu ni une promesse personnelle ni la vision d’Abraham lui permettant d’avoir une relation avec Dieu et d’être conduit par lui dans le choix de son lieu d’habitation. Par conséquent il choisit la plaine du Jourdain où se trouvaient les villes de Sodome et Gomorrhe.

Lot était un homme pieux qui avait des valeurs saines et menait une vie juste selon ce que nous dit Pierre dans son deuxième épître au chapitre 2 versets 7 et 8, mais il a choisi une terre où il serait continuellement tourmenté par les abominations qui s’y faisaient car ce choix s’est fait uniquement selon ce qu’il a vu de ses yeux et non pas selon une relation profonde avec Dieu.

Ce que je comprends est que Lot était comme Abraham un homme pieux, mais Abraham avait reçu une vision alors que Lot n’en n’avait reçu aucune. Cela a été déterminant pour leurs postérités respectives puisque celle d’Abraham a reçu à son tour la vision et y est entrée mais celle de Lot a été maudite (genèse 19: 30-38 et Deutéronome 23:2-6) et n’a cessé de combattre celle d’Abraham (2 rois 24:2 ou encore nombres 25:1).

Tout cela me fait comprendre premièrement l’importance des promesses de Dieu dans nos vies sachant que la promesse par excellence est celle du salut; deuxièmement l’importance de tout ce que ces promesses doivent produire en nous lorsque nous y croyons. Je comprends également l’importance que nos enfants ou futurs enfants, qui dans leur bas âge très souvent nous suivent dans nos vies de chrétiens comme Lot a suivi Abraham dans son parcours, reçoivent à leur tour une ou des visions qui vont façonner leur relation avec Dieu afin qu’ils ne fassent pas comme Lot, des choix qui auront des répercussions désastreuses dans leurs vies.

Pour conclure, je préciserai qu’une promesse est une vision mais le terme vision renvoie à quelque chose de beaucoup plus large qu’une promesse. En effet une vision peut également provenir de nous, d’une conviction que nous avons dans le cœur, d’un rêve, et bien plus encore.  En tant que chrétiens nous devons nous assurer que cette vision ne nous éloigne pas de la destinée que Dieu a pour nous. En donnant à Abraham cette promesse, Dieu lui révélait également sa destinée. Abraham cheminait donc vers l’accomplissement de cette destinée tandis que Lot n’avait pas connaissance de la sienne. Je crois fermement qu’en tant que chrétiens nous devons avoir des rêves, relever des défis avec Dieu, et ne pas se contenter de l’étiquette sans le témoignage. Parfois Dieu nous mâche le travail comme il l’a fait pour Abraham en lui révélant sa destinée et celle de sa postérité. Parfois c’est à nous d’aller chercher auprès de Dieu, afin de nourrir dans nos cœurs des visions qui nous mèneront vers cette destinée qu’il a pour nous. Cela nous évitera également de vivre une vie chrétienne médiocre et infructueuse, car je crois que la cause de cette stérilité chez beaucoup de chrétiens est qu’on ne rêve pas assez avec Dieu. Je précise, avec Dieu (c’est à dire dans une obéissance à ses directives et ses commandements), et non pas sans Dieu.

2 thoughts on “Lot, un homme sans promesse.

  1. J ajouterais que dans le cas de Lot qui a choisi s installer dans la ville maudite de sodome et g.. son histoire nous amène aussi à comprendre que c’est Abraham qui etait béni et Lot tant qu’il fut avec Abraham et avec aussi un cœur pur il bénéficia de la bénédiction de ce dernier mais une fois qu’ils se séparèrent cette bénédiction s estompa ce qui nous amène à comprendre que lorsque l’on a la bénédiction de l éternel tous nos proches qui sont à nos côtés avec un cœur pur héritent aussi de cette bénédiction

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.