PLUS DE TOI

Brille où que tu sois car Jésus vit en toi

"Jésus pleura", Jean 11:35

Nous sommes au moment de la mort de Lazare. cela fait quatre jours qu’il est enterré et que ses deux sœurs Marthe et Marie, accompagnées de gens de leur voisinage et des juifs venus de Jérusalem, pleurent la mort d’un être cher.

A l’annonce de la maladie de Lazare, le Seigneur Jésus déclare que cette maladie n’est pas pour la mort mais pour sa gloire (verset 4). Cette gloire s’est manifestée par sa résurrection.

L’histoire de Lazare est celle du triomphe de Jésus sur la mort. Il a volontairement laissé la mort emporter Lazare afin de révéler à tous ceux qui pleuraient Lazare qu’il est la résurrection et la vie.

Parce qu’il ne peut observer la souffrance de l’homme sans la partager, Il fut premièrement ému en voyant Marie et les juifs pleurer (verset 33). Leurs larmes provoquaient en lui de l’empathie mais ce n’est qu’au moment où l’un des juifs lui dit “Seigneur, viens et vois” (verset 34), que Jésus pleura.

Je me suis arrêtée sur ce verset 35 car j’ai senti que ce n’était pas que la vue de Lazare dans le tombeau qui faisait pleurer Jésus. Il avait volontairement laissé Lazare mourir car cette mort donnerait lieu à sa gloire. Alors comment pouvait-il pleurer comme les gens endeuillés?

Ces larmes ne sont pas des larmes de deuil mais elles expriment la douleur de Jésus face à la misère de l’homme avec un grand H. Jésus a pleuré voyant Lazare enchaîné par les liens de la mort. Cette mort qui a obtenu le pouvoir de retirer le souffle de vie à l’Homme à cause du péché du premier homme. En réalité, à ce moment, la pierre qui fermait le tombeau de Lazare n’avait pas encore été ôtée. Il ne voyait donc pas Lazare dans le tombeau physiquement, mais je crois qu’il voyait Lazare spirituellement enchaîné par les liens de la mort.

En effet, Dieu a créé le premier homme et lui a insufflé un souffle de vie que lui seul s’était donné le pouvoir de reprendre. Par sa désobéissance le premier homme Adam est non seulement entré dans une mort spirituelle (genèse 2:17), mais a activé l’aiguillon de la mort qui est le pêché (1 corinthiens 15:55).

Cette désobéissance à d’abord provoqué une séparation d’avec Dieu (la mort spirituelle), elle a ensuite fait entrer le péché en l’homme, donnant ainsi à la mort un stimulant ou encore un pouvoir pour agir en l’homme.

Premièrement qu’est-ce que la mort?

La mort est d’abord un phénomène spirituel qui se manifeste physiquement. C’est le fait que le souffle de vie soit retiré de l’homme et qu’il retourne à la poussière conformément aux termes du Seigneur: ” tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière” (genèse 3:19).

la mort est ensuite une entité spirituelle qui est associée à l’enfer (apocalypse 20:14) Et qui agit en l’homme à cause du péché (1 corinthiens 15:56).

La désobéissance d’Adam qui constitue le premier péché de l’homme a complètement chamboulé l’œuvre parfaite du Seigneur car elle a donné à cette entité qu’est la mort le pouvoir de retirer le souffle de vie à l’homme. Cette prérogative était réservée au créateur. Selon son œuvre parfaite, le souffle qu’il avait mis dans l’homme devait lui revenir (il est le commencement et la fin de toute chose). Mais à cause du péché d’Adam et Eve, la mort a reçu le pouvoir de prendre quelque chose qui appartenait initialement à Dieu, le souffle de vie. Le Seigneur ne se reconnaissant plus dans son œuvre à cause du péché et de sa multiplication, il a laissé la mort s’approprier cette œuvre et emporter l’âme de l’homme en enfer (apocalypse 20:13).

Revenons donc à l’histoire de Lazare.

À la vue de Lazare enchaîné par les liens de la mort, le Seigneur Jésus pleure l’œuvre de la mort qu’il n’a pourtant pas voulue. Lazare est un pécheur comme beaucoup d’hommes. Son souffle de vie a été retiré par la mort et son âme emmenée en enfer mais c’est le moment pour Jésus de manifester ce qu’il est, la résurrection.

Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; Jean 11:25

Notons qu’à ce moment le salut n’a pas encore été ouvert tous ceux qui croient puisque Jésus n’est pas allé à La Croix. Or Jésus aime Lazare. Il veut donc sauver son âme. Voilà pourquoi il choisit de faire vivre à la mort les prémices de sa défaite.

C’est cette condition de l’homme pécheur, sans force devant la mort, car esclave du péché, qui a fait pleurer Jésus à la vue de Lazare. Mais gloire soit rendue à son nom, car aujourd’hui,  l’œuvre de La Croix nous libère de cette condition. C’est pourquoi je t’exhorte à répandre cette bonne nouvelle, afin que le maximum de personnes soit libéré de cette condition misérable dans laquelle tu étais aussi lorsque tu ne connaissais pas Jésus. OUI, Jésus nous libère d’une condition misérable dans laquelle nous nous trouvons lorsque nous ignorons sa pensée pour nos vies, lorsque nous ignorons les choses qui appartiennent à notre paix. Il nous donne une vie d’abondance et de paix continuelle, il pourvoit à tous nos besoins, nous guérit et nous protège à cause de notre foi. Crois en lui, et tu seras sauvé.

Que Dieu te bénisse.

Magaly

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.