PLUS DE TOI

Brille où que tu sois car Jésus vit en toi

Se mentir à soi-même

Jésus leur répondit : Si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites : Nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste. Jean 9:41

Par ces mots, Jésus révèle aux pharisiens ayant été témoins du miracle opéré sur un homme né aveugle, qu’il est nécessaire d’être honnête avec soi-même.

Parce que les pharisiens estimaient qu’ils voyaient, ils ne pouvaient pas voir leur péché. Tandis que si ils avaient reconnu leur état d’aveugles, ils auraient reconnu leur péché, et auraient été délivrés du jugement que Jésus annonce au verset 39.

Puis Jésus dit : Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. Jean 9:39.

Jésus vient d’ouvrir les yeux d’un aveugle, et annonce ce jugement relatif à la vision. Cet aveugle qui ne voyait pas, a pu voir, en chair et en os, le fils de l’homme, et par ce miracle, a pu croire en son nom. Tandis que ceux qui le voyaient déjà en chair et en os, ne l’ont pas vu, ne l’ont pas reconnu pour ce qu’il est, et n’ont pas cru en lui.

Beaucoup de choses ont empêché les pharisiens de reconnaître en Jésus le mandat du père mais je me focaliserai sur deux choses qui ont vraiment un lien avec ce que je vais partager. la connaissance et l’ancienneté (l’expérience) qui sont d’ailleurs liées.

On lui amena aussi les petits enfants, afin qu’il les touchât. Mais les disciples, voyant cela, reprenaient ceux qui les amenaient. Et Jésus les appela, et dit : Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent. Je vous le dis en vérité, quiconque ne recevra pas le royaume de Dieu comme un petit enfant n’y entrera point. Luc 18:15-17.

Il y a des révélations qu’on saisit plus facilement lorsqu’on est bébé spirituel car notre cœur est vierge de toute connaissance de la bible. pour saisir une révélation qui vient d’en haut, on n’a pas besoin d’avoir de la connaissance, on a besoin d’avoir la foi. c’est par elle que nous saisissons les choses de l’esprit et que nous parvenons à les posséder. La connaissance, bien qu’elle soit nécessaire car elle permet d’être prudent, « enfle », comme le dit l’apôtre Paul aux corinthiens (chapitre 8, verset 1). Elle peut ainsi devenir un obstacle à la révélation que l’esprit désire apporter à nos cœurs, car elle nous rend aveugles (spirituellement). Pour cette raison, Jésus demande aux pharisiens de devenir comme ces petits enfants, si ils veulent être délivrés du jugement. Un enfant a tout à apprendre. Un enfant est en position de faiblesse, et c’est dans cette position que Jésus désire qu’on s’approche de lui si l’on veut recevoir, et garder son royaume dans nos cœurs. Quelqu’un qui est en position de faiblesse va forcément s’humilier, se rabaisser. Si je prends mon exemple personnel, il y a une dimension de foi dans laquelle le Seigneur m’avait conduit sans difficulté lorsque je ne recevais pas d’enseignements des hommes et que je croyais uniquement en la bible que je lisais. Mais quand j’ai commencé à recevoir des enseignements, et à être influencée par les hommes, ma foi a diminué car la connaissance n’est pas venue en support de la foi, mais plutôt en obstacle à ma foi.

comment parvenir à faire de cette connaissance un support pour notre foi?

« mais la charité édifie » 1 corinthiens 8:1.

C’est le but que nous attribuons à cette connaissance qui va nous permettre de faire d’elle un support pour notre foi. Si elle est là pour nous montrer comment aimer Dieu et aimer son prochain, alors, elle ne fera pas obstacle à la réception du royaume des cieux. Cette connaissance va affermir notre foi, et nous donner de vivre cette charité qui est le premier et le plus grand des commandements de la loi.

« Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » Matthieu 22: 36-40.

En méditant ces versets de Jean 9, le saint-esprit m’a fait penser à l’église d’Éphèse. Je suis donc allée lire Apocalypse chapitre 2, verset 1 à 7 et j’ai compris la raison du titre que j’ai donné à cet article. L’église d’Éphèse est une église qui avait œuvré pour Dieu, qui avait porté du fruit, qui avait persévéré dans cette oeuvre, qui avait souffert pour le nom de Jésus Christ et avait en elle ses sentiments (verset 6), mais qui était sous la condamnation. jésus avait quelque chose contre elle car elle était tombée à un moment donné et avait continué à servir Dieu sans s’être repentie. Il lui dit donc de se souvenir où est-ce qu’elle est tombée et de pratiquer ses premières œuvres. L’église d’Éphèse est l’exemple d’une église que la connaissance a aveuglé. Contrairement à l’église de Laodicée, l’église d’Éphèse avait une connaissance véritable, mais à un moment donnée cette connaissance l’a empêchée de se repentir, de se rabaisser, de s’humilier, et de retourner à ce que Christ attendait d’elle, ses première œuvres, son cœur vierge, capables de recevoir la révélation.

Cette méditation me fait également comprendre à quel point les premiers temps de notre vie avec Jésus sont déterminants. Le cœur du départ, la foi du départ sont des choses à rechercher toujours car l’expérience (ancienneté), la connaissance, peuvent nous les ôter. C’est pourquoi je conseillerais à toute personne qui se dit chrétienne, et qui n’a pas eu de premier amour, de le rechercher dans la solitude avec Jésus, afin que son cœur devienne comme celui d’un enfant obéissant, et que ces temps, marquent leur empreinte dans sa marche avec Christ.

Je terminerai en disant je suis la première personne à être édifiée par ce que j’écris, et depuis que j’ai créé ce blog, je comprends mieux cette expression qui consiste à dire qu’on se prêche d’abord à soi-même.

Merci de m’avoie lu.

Soyez bénis

Magaly

3 thoughts on “Se mentir à soi-même

  1. Amennno !!!! que le seigneur continue à t édifier Mag à travers tes écrits tu nous éclaires merci 💋🙏🏽🙏🏽👌🏽👌🏽👌🏽👌🏽👌🏽

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.